mercredi 19 décembre 2018 à 17h

VIGIE pour l'abolition des armes nucléaires

TCHERNOBLAYE APPELLE A UNE VIGIE MERCREDI 19 décembre 2018 DE 17H A 19H

Devant l'Hôtel du Quartier Général de la Région militaire

- TENUE NOIRE SI POSSIBLE -

En soutien à l'association « abolition armes nucléaire » qui organise une vigie mensuelle depuis 13 ans devant le ministère de la défense à Paris.

Les armes nucléaires sont interdites

Un Traité d'interdiction des armes nucléaires a été adopté à l'ONU par 122 Etats en 2017 avec le soutien de ICAN, la Campagne internationale pour abolir les armes nucléaires, il entrera en vigueur quand 50 pays l'auront ratifié.

ICAN a eu le Prix Nobel de la Paix 2017 pour ce succès.

Ce Traité interdit la possession ET LA MENACE d'armes nucléaires.

Les pays nucléaires ont tous refusé de signer ce Traité. En 2018, 15.000 bombes nucléaires menacent l'humanité, 2.000 sont en état d'alerte prêtes à partir en 15 minutes. La France dispose de 300 bombes nucléaires et un sous-marin est prêt en permanence à tirer 96 bombes, l'équivalent de puissance de 1000 bombes d'Hiroshima.

La dissuasion nucléaire repose sur une logique de peur pour créer une impression fausse de sécurité. L'utilisation de bombes nucléaires aurait des conséquences humanitaires catastrophiques pour toute l'humanité. Le risque de détonation par folie, par accident ou par erreur est actuellement aussi élevé que pendant les pires moments de la guerre froide.

Il est urgent que chacun s'exprime auprès de ses amis, des élus et des personnes influentes pour exiger que chaque pays signe le Traité d'interdiction, en particulier la France et les autres pays nucléaires, Russie (6800 bombes), USA (6600 bombes), Chine (270 bombes) , Royaume-Uni (215 bombes), Pakistan (140 bombes), Inde (130 bombes), Israël (80 bombes), Corée du Nord (15 bombes).

Merci de votre soutien.

abolitiondesarmesnucleaires.org

Contacts : Olivier Cazaux 06 07 78 47 75 / Dominique Bohn 06 62 63 94 60 / Dominique Blanchard 06 30 63

Source : http://tchernoblaye.free.fr
Source : message reçu le 12 novembre 19h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir