mardi 21 mai 2019 à 18h30

Les Amis du Monde Diplomatique : « Nos données personnelles, un fichage généralisé ? »

Mardi 21 Mai à 18h30 à la bibliothèque Flora Tristan 1 place d'Armagnac à Bordeaux - derrière la gare ST Jean Tram C arrêt Belcier

Depuis la fin des années 90, des acteurs privés ont entrepris de collecter massivement les données des internautes. Avec les attentats du 11 septembre 2001, l'État est devenu un État surveillant qui multiplie les dispositifs de contrôle.

Après avoir évoqué les origines de la législation « informatique et libertés » et le rôle essentiel dévolu à la CNIL, c'est l'architecture de ces nouveaux dispositifs qui retiendra toute notre attention.

Avec la création récente du mégafichier TES, le fichage s'est poursuivi et généralisé.

Les techniques de fouille de données et les traitements automatisés inductifs improprement appelés « intelligence artificielle » peuvent outiller une société de la surveillance d'un genre encore inconnu. Depuis mai 2018, le Règlement général sur la protection des données (RGPD) a permis à la CNIL d'infliger une amende de 50 millions d'euros à Google. Cependant, on voit mal comment ce dispositif peut contrarier une logique étatique sécuritaire toujours en œuvre, qui continue à grignoter nos libertés.

A cette occasion, François Pellegrini (informaticien) et André Vitalis (sociologue) proposent une discussion autour des systèmes de données de l'identité de chacun(e)

Source : message reçu le 10 mai 18h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir