mardi 25 septembre 2018 à 18h

Le soleil : danger pour l'humanité

Présenté par le Pr. Roger Maurice BONNET, astrophysicien, directeur de recherche émérite au CNRS (Institut d'astrophysique de Paris), ancien directeur scientifique de l'ESA, ancien directeur exécutif de l'International Space Science Institute à Berne (Suisse), membre de l'Académie royale des sciences de Suède, membre honoraire de l'AAE.

Résumé : Le Soleil, notre étoile offre les conditions adéquates ayant permis l'éclosion de la vie sur Terre. Selon les modèles actuels, son rayonnement s'échauffe régulièrement à raison de 1% par millions d'années, offrant à l'Humanité une espérance de vie d'environ 1,5 milliards d'années. Toutefois, d'autres facteurs naturels et anthropogéniques pourraient raccourcir ce laps de temps. La surveillance continue de notre étoile est donc une nécessité au regard des changements climatiques et de la prévision des phénomènes liés à son activité magnétique en particulier. Dans ce but, le rôle des satellites est irremplaçable : ils offrent un outil unique dont la puissance et les effets seront développés et discutés au cours de l'exposé.

Conférence organisée par l'Académie de l'Air et de l'Espace en partenariat avec la Mairie de Bordeaux, la Région Nouvelle-Aquitaine et l'Université de Bordeaux. La Librairie Mollat s'associe à ce cycle de conférences.

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles. Inscription requise sur : www.academie-air-espace.com - Amphithéâtre Léon Duguit - Faculté de droit et science politique, Bordeaux, à partir de 18h.

Source : http://www.academie-air-espace.com/event/newd…
Source : message reçu le 3 juillet 09h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir

Scepticisme stellaire

Par Anonyme, le 12/07/2018 à 15:09

Mouaaaaaaaaais

j'suis sceptique là :o après la surveillance des citoyen·ne·s, la surveillance du soleil ?

notre espèce est menacé sur quelques dizaines d'années par les crises en cours, et on s'inquiète que le délais de 1,5 miliards d'annés soit raccourcis ?

Vu la puissance militaire du déploiement de satelites je crois que c'est pluss de la propagande et moins de la science...