jeudi 18 avril 2019 à 19h

Apéro des Colibris de Bordeaux

*** Détails pratiques ***

arrêt tram C saint michel, ou tram B victoire.

Cuisine engagée (locale et bio dès que possible) falafel 6€, planche à partager (4 personnes) 16€

Source : message reçu le 11 avril 07h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir

Mysogynie

Par Anonyme, le 14/04/2019 à 12:34

[Bonjour,

Nous ne voyons pas bien comment faire entendre raison à la personne dont nous parlons dans ce message. C'est pourquoi il m'apparait comme unique solution de m'adresser à chaque personne bordelais.e au sujet de l' entreprise bar à but lucratif "quartier libre".

Est-ce que vous pouvez demander la fermeture du bar "quartier libre" car cela amenera un équilibre en terme de paix, de décence, de respect.

Vu les abus que s'est autorisé la tête d'affiche de ce bar, nous sollicitons votre soutien.

Vu la violence que cela représente pour les personnes victimes, la famille de la victime, et toute personne sensible, de voir un criminel accusé du crime qu'il a commit se pavaner dans les journaux , criant comme tant d'autre diffamation, complot... C'est une provocation perverse, voire une menace déguisée que de pouvoir poursuivre une vie publique, si bien qu'il devrait être interdit toute activité publique car pour un homme criminel cette activité devient politique pro-misogynie.

L'inconscience et l'irresponsabilité qui amène a cette provocation sont impossible a quantifier mais leurs conséquences sont d'une rare violence.

L'abus psychique et la mentalité invasive qui se trouve au coeur de ce type de comportement doivent être limité.

Aussi dans le cas précis, la fermeture du bar "quartier libre" apparait une forme de justice nécessaire à cette limite, afin que le groupuscule misogyne y trouvant un appui a minima symbolique ne puissent plus nuire à des femmes.

Nb : A titre d'information et afin de ne pas être instrumentalisé afin d'éviter tout malentendu, mensonges, nous précisons que nous ne faisons ni politique, ni de commerce.

Nous ne représentons donc aucune entité de puissance.

D'autre part, vu les moeurs paranoïaques, qui peuvent néanmoins rarement mais parfois, se comprendre vu l'objetisation de certain.e personne et de possibilité d'enquête via les outils numérique notamment, sur tout réseau Internet, je précise que nous ne représentons aucun danger, aussi merci de respecter nos vies.

Bien cordialement, ]